AirOne vs FrozenjaZz – l’Eclosion remix

AirOne est le genre de gars discret mais efficace qui charbonne en silence et débarque avec du neuf sans prévenir… Histoire d’entamer 2012 en beauté il nous offre une version toute fraîche de son premier EP L’Éclosion initialement sortis timidement en 2005 !

Afin de déblayer 7 ans de poussières accumulé sur les tracks, il s’associe au beatmaker FrozenjaZz et à Lartizan qui file un coup de propre aux acapellas, si la version de 2005 avait un petit goût d’inachevé pour AirOne on peut dire que la trajectoire est complètement corrigé avec cette version, FrozenjaZz à su donner une nouvelle jeunesse aux morceaux en apportant sa touche jazzy , un mix propre et efficace et une couleur bien actuelle sans trahir le son d’AirOne, du très bon boulot.

Afin d’en savoir plus j’ai posé quelques questions à AirOne…

D’où est partie l’idée ? De toi ou FrozenjaZz ?

L’idée de faire remixer l’éclosion par un beatmaker me trottait dans la tête depuis quelques mois déjà. Pour promouvoir mon album « premier envol », j’avais lancé un concours de remix du titre « ce job n’est pas pour moi » (le remix de Frozen est présent sur « l’éclosion remix » du coup). Son remix m’avait scotché. « Ca tue ! T’es dans mon top 3 ! » voila ce que je lui avais écrit par mail en septembre 2010. Du coup, j’m’étais simplement dit que Frozen avait la sensibilité, le style, qui collait à ma voix et mes textes, et je lui ai proposé la collaboration. Ensuite, on a discuté pour trouver un axe de taf, pour pas bêtement faire les remix à la chaine sans logique.

L’intérêt pour toi en tant que MC au delà de la promo de faire ce EP ?

« L’éclosion » était un projet mort né en fait pour moi. J’étais un peu frustré, car je l’avais sorti un peu à la va vite pour passer à autre chose. En gros, ce projet, je l’avais fait en total autonomie, sans aide extérieur, meme au niveau mixage mastering (inexistant sur l’album pour ce dernier) et je trouvais ca dommage car le projet etait sympa, des textes taffés, et surtout un gros coup de coeur pour moi, mon premier projet abouti. du coup, lui redonner une seconde vie avec un beatmaker qui assure, ca me bottait bien. Du coup on s’est dit qu’on allait remixer les instrus en essayant de conserver certains éléments si possible, ligne de basse, sample, etc. L’idée a direct plu à frozenjazz. il trouvait en plus que mes instrus originales avaient du « caractères et de bonnes idées ». On est donc parti là dessus.

Durant la conception du disque es tu intervenu au niveau de la production ?

Très peu. en fait Frozen maitrise ce qu’il fait, niveau mixage, niveau structure, niveau sonorité. Le seul morceau qu’il a du revoir, c’est « pas hardcore ». J’accrochai moyennement à sa première version, je trouvais que ca collait pas trop à l’acap. au niveau structure et au niveau du choix des instruments. la seconde version m’a plu direct par contre !

Pour finir comment tu vois l’évolution de ton travail à l’avenir ? En gros est ce que ce projet t’aura fait évoluer dans ta façon de travailler ?

En fait, j’ai géré ce projet et un autre en parallèle, et c’est assez marrant car j’ai pas du tout géré les deux de la même manière. Dans celui ci, j’ai surtout fait de la gestion de projet, distribué des taches, séparées des pistes, envoyé les acaps, demandé des avis externes à des potes, fait le pont entre Frozen et Lartizan. Ca a été très intéressant et parfois assez marrant de se retrouver entre ceux deux beatmakers qui ne taffent pas de la même manière selon moi. Le premier est très réactif, voir ultra réactif, voir plus réactif que ce qu’il dit (Frozen se couchait super tard pour faire une instru alors que rien ni personne ne lui mettait la pression c’est juste sa manière de taffer). Lartizan quand à lui est plutôt sur 15 fronts différents, et galere à tout mener en meme temps, ce qui se comprends aisément étant donné le nombre de projet qui sortent de lzorecords… Je lui avais demandé de faire le mixage mastering du projet.? A l’écoute des instrus de Frozen, il m’a dit que le mixage des instrus était nickel, qu’il pouvait par contre apporter un gros plus sur les acaps. On est donc parti dans cette direction. Frozen mixait son instru, j’exportai les acaps en les nettoyant un peu, je filais tout ca à Lartizan qui devait me fournir un morceau mixé masterisé en sortie de chaine. Bon, j’ai pris du retard dans mon taffe, Lartizan aussi mais au final je suis très satisfait du résultat. Les retours sont bons d’ailleurs. Ce projet m’a donc fait évoluer dans le travail d’équipe. J’ai du parfois relancer Lartizan par mail, sms, par phone, par fb etc. je suis même allé chez lui pour avancer le truc, et c’était très sympa ! D’un autre coté je comprenais l’impatience de Frozen de voir son bébé sortir au grand jour, et j’essayai de le rassurer en lui disant qu’on lâcherait pas l’affaire que le truc sortirait sans faute. Voila, apprendre à gérer des zicos, putain c’est la première fois que j’avais à le faire, et c’est pas ce qu’il y a de plus simple !

En savoir plus : Site d’AirOne | Site de FrozenJaZz

VIDEO

AirOne vs FrozenjaZz – L’Eclosion remix (2012) from AirOne production on Vimeo.

TRACKLIST


Suggestions par mots-clés