L’ITW du Beatmaker – Roger Molls

Roger Molls

 Il n’est pas membre du forum, mais son talent justifie que l’on outrepasse la règle qui consiste à interviewer uniquement les beatmaker’s de notre site. « Il » c’est Roger Molls, un beatmaker Roubaisien aux mille et une sonorités.  Le rap, hip hop abstract ou encore l’electro, voilà les domaines où Roger Molls semble s’aventurer habillement. Pas évident de lui coller une étiquette dans de pareilles conditions !  Je vous laisse en juger par vous-mêmes.

Bonjour Roger, peux tu te présenter ?

Roger Molls. Beatmaker/compositeur/vidéaste issu du nord de la France. 

Comment as-tu commencé le beatmaking ? 
En 2006, un pote m’a filé un logiciel de son (Acid Pro), à l’époque j’étais déjà vidéaste et j’ai vu tout de suite les similitudes entre un logiciel de son et de vidéo (boucle, fondu, transition, superposition). Du coup pour moi complètement cela a désacralisé la musique et les moyens de pouvoir en faire. 

Dans le clip The Listener, on voit que tu es un vrai claviériste ( tu joues avec les deux mains ! ). As-tu une formation musicale ?
Et bé c’est donc après que ça se corse, une fois que tu t’es suffisamment amusé avec des boucles et que tu veux rajouter tes propres sons et ton univers, il n’y a pas mille solutions. J’ai donc progressivement bidouillé sur un clavier, puis une gratte, une basse, une platine,…. De façon autodidacte.

Tu sembles utiliser autant les samples que la compo, tu as une préférence ? 
J’aime vraiment bien les deux mais je pense que j’ai quand même une préférence pour le sample. Ne serait-ce déjà rien que pour l’aspect « recherche » de celui-ci. Puis une fois la compo entamée, j’aime bien la direction qu’il donne, l’univers qu’il installe et dont il va falloir s’inspirer.

Tu es plutôt orienté vers du Hip hop Abstract. Un style qui reste quand même assez «Underground ». Tu penses que ce genre de musique va se populariser ?
Oula alors ça j’en sais trop rien… Peut être quand même que c’est un style qui se répand d’avantage aujourd’hui. En France notamment, où il commence à y avoir beaucoup d’artistes abstract. Ce que je sais c’est que c’est une musique de vrai mélomane. C’est assez souvent instrumental, avec plein de samples d’univers musicaux différents, il faut donc une certaine ouverture d’esprit pour l’apprécier. C’est la réunion de beaucoup de musiques à la fois. Donc si ça se développe, c’est vraiment tant mieux.

Comment vois-tu la scène Hip hop d’aujourd’hui ? Est-ce-que c’était vraiment mieux avant ?
Ben je trouve qu’il il y a tellement de hip-hop différents aujourd’hui, qu’il y en a vraiment pour tous les goûts. Mainstream, gangsta, décalé, abstract, débile, profond, etc… Et ça c’est tant mieux.
Et pour les plus nostalgiques d’entre nous, ben il y a toujours des mecs qui font du bon old school, même aujourd’hui Wink

Ici on parle bien évidemment de matos. Quels matériels utilises-tu ?
Rien de vraiment extraordinaire en fait,  toujours mon vieux soft acid pro Wink une flopée d’instrument virtuel, puis mpc1000, clavier Korg SV-1, basse, guitare, turntable…

Tes influences musicales ? 
Je suis énormément influencé par toute la musique que j’écoute lorsque je suis à la recherche de samples. Donc au delà même du sample, je m’inspire des structures, des types de son, des arrangements, …
Et puis bien évidemment mes influences musicales premières  :
Dj Cam
Dj Shadow
et avant tout les débuts de RJD2

Des projets à venir ?
Je suis en train de travailler sur The Man with Dusty Fingers vol II (Unrealeased Feats, Beats and Breaks) et de préparer les concerts de 2014 qui se dérouleront pas mal à l’étranger. Et ça c’est cool.

Merci Roger Molls

Site Internet : http://www.rogermolls.com/

Soundcloud :  https://soundcloud.com/roger-molls

Facebook  :  https://www.facebook.com/pages/Roger-Molls-The-Beatmaker/166185536743621